samedi, février 07, 2009

ANTICOSTI LA CHASSE !

De peur et de misere ont est finalement arriver au camp de chasse, exténuer et déçu. Le gardien arrive sur les entrefait, connait le bonhomme qui nous a loué la van, un crosseur. Pas question de se servir de la van, ont vas rester pris, les chemins icitte il nettoie pas ça a tous les jours. Il crisse son camp, nous autres ont se saoulent.
Le lendemain matin, un pied de neige partout. Mes deux chums gage que vu notre inexpérience, moi pis le beauf, ont vas s'enerver pis on vas tirer sur le premier chevreuil rencontré, pis que ça vas etre un veau, ensuite il partent ensemble de leur bord.
Je me spot, je me promene, je vois pas un chevreuil de la journée. Tout les beaux récits que j'avais lu sur Anticosti, je me demandais si je les avais pas revé. Sur le chemin du retour, je rentre un peu dans le bois, pis j'entends de quoi. J'apercois le beauf, qui me fait signe qu'il vient d'en voir un. Je m'accroupis, pis j'attend, ça approche tranquilement...
Pis la je l'entends..... CACAWET, IL S'EN VAS SUR TOÉ !
Dans ma tête..... FERME TA YEULE, MON TABARNAK !
Comme je ne lui repond pas, il recommence CACAWET IL S'EN VAS SUR TOÉ.
Je l'ai jamais vu le chevreuil, mais lui il a mangé un estie de char de marde.
En retournant au camp, j'apercois le truck du gardien, avec 2 veau dans la boite, le beauf passe une remarque, comme quoi sont pas ben ben gros les chevreuils a Anticosti.... Mes 2 autres comiques avait tué chacun un veau :)
Je dis au gardien qu'il n'y a pas beaucoup de chevreuil icitte. Pis la il m'explique, que la saison acheve et que beaucoup de groupes sont passé avant nous sur le territoire. Mais que pour un léger supplément ( $ 50 ) il pourrait nous amener le lendemain sur un territoire presque vierge ;) Belle p'tite gamick, mais rendu la, c'est pas un rouge($50) de plus qui vas faire la difference.
Je doutais un peu de moi, une journée au paradis du chevreuil, pis je n'avais pas vu un.
Faque le lendemain matin, il viens nous chercher le beauf pis moi, et les deux pro :) partent sur leur bord. Ont fait 4 ou 5 miles, et la on tombe dans le pacage. Ça sautait de tout les bord et tout les cotés, estie qu'y en avait. Le gardien place le beauf sur un spot, pis il m'amene dans une p'tite trail. Sur un kilometre je doit en avoir vu un dizaine, mais incapable de les tirer, ils était tous sur le fly ( se sauvait ). En descendant une côte, j'appercois en bas, un beau buck couché. Le gardien ne l'as pas encore vu j'y fait signe d'arreter. Je m'installe, la, le buck m'as vu pis il se leve, trop tard. Je l'ai atteint en plein cou, il a rien senti, il est tomber comme une poche. Un beau 8 pointes que j'ai fait naturaliser.
Pour sa part le beauf avait rien vu, faque ont s'est mis d'accord pour revenir le lendemain.
De retour au camp, mes 2 pros, avait abattu une femelle. Comme la limite a l'époque etait de 2 chevreuils par chasseur, ont en était a 4 pour 2 jour de chasse et il nous restait 2 jours.
Comme notre gardien n'avait pas que seulement notre groupe a s'occuper ( lire $ ), il nous propose de chasser dans notre coin, et qu'il viendra nous cherché en apres midi. Mario qui avait fini sa chasse se propose d'accompagné le beauf, qui lui n'a pas encore son chevreuil. Ils partent en excursion et reviennent au bout de 2 heures, decouragés.
Apres avoir vu un veau, Mario un des pro, fait signe au beauf d'attendre la mere et peut etre aussi le buck suivront. Comme de fait, après peu de temps, la mère et le buck sorte de la forêt pour parcourir une baie de foins. Tellement patient que le buck s'approche a environ 25 pieds d'eux. Le beauf s'enligne dessus et POW. Mario regarde, le buck n'a pas bougé !
Chanceux il vise a nouveau, POW... Et la le buck s'enfuie...pour faire 50 pieds et s'arreter a nouveau. Revise... POW, et la le chevreuil s'éloigne pour de bon !
La, le beauf, il a mangé un autre char de marde :) de la part de Mario.


Pour l'apres midi, j'avais demandé au gardien de retouné a la même place. Lui decide de me spotté plus bas près d'une grande baie de foins, tandis qu'il accompagnerais le beauf ailleurs. Si un des deux tirait on se rejoingnais au pick-up, et Mario les accompagnais.

Après avoir descendu la trail, j'ai entré dans la forêt et a l'aide de ma boussole, j'ai trouvé la fameuse baie de foin que le gardien m'avait indiqué. Je me trouve un beau p'tit spot derrière des sapins et j'ai une belle vue de la baie. Après une couple d'heures j'ai rien vue, lorque soudain j'entend un bruissement derrière moi. Comme je suis assis sur une bûche, je me tourne la tête lentement, pour apercevoir une tâche brune entre quelques épinettes a environ 100 pieds de moi. Je ne suis pas sur, si c'est un tronc d'arbre, ou un chevreuil. Le temps d'y penser qu'il se lève la tete, et que j'apercois les cornes. Et il m'apercois en même temps. Le temps de le mettre en joue, il part a l'épouvante pour faite une couple de cents pieds et s'arreter broad side ( De coté )
Bien placé je vise, et POW. Et je le vois s'enfuir.
Chus en maudit après moi même, comment ai je pu le rater. Donc je m'avance vers ou il était, et je remarque quelque gouttes de sang. Ouff j'y ai touché...
Pis la je fait l'erreur !!!

J'avais lu partout que quand tu blesse un animal, T'ATTEND. Une bonne demi heure. Moi, non. J'ai suivi les traces de sang. Malgré que les derniers jours avait été très chaud, il restait une bonne couche de neige au sol. Suivre ses traces était donc très facile. Après avoir marché 2 ou trois cents pieds, j'apercois derrière un sapin ses cornes. Bien lui aussi m'as vu, et il s'est encore enfui, avant que j'ai le temps de faire feu.
Je vais voir sa couche, pour m'apercevoir qu'il y a une mare de sang au pied du sapin. Et du sang foncé qui m'indique qu'il a été atteint mortellement. Sauf que je ne veut pas le perdre inutilement.
Je decide donc d'aller a la rencontre des mes compagnons pour retrouver mon chevreuil. Rendu au pick-up Mario et le gardien m'attendais. Je leur explique mon histoire et on retourne a mon spot, pour s'appercevoir que mon buck est entré profondement dans la forêt, et que du a sa densité il est préférable que le gardien s'avance seul avec ma carabine. Et comme la noirceur approche, j'accepte.
Au bout d'une dizaine de minutes, j'entends POW, bon enfin on l'as. Pis tout de suite après, ont entend résonné dans le bois une voix.... CALISSE DE TABARNAK. Et ensuite Hey les gars venez vous en icitte.
Mario et moi on fini par le retrouvé, et la il nous explique qu'il a vu ce beau 6 pointes coucher près d'un sapin. Pensant que c'était le mien, il l'as tiré, pour ensuite s'appercevoir que non !!! Il nous demande de l'éviscérer, pendant qu'il continueras sa recherche pour le mien. Mais la il faut se hâter, parce que dans pas grand temps il vas faire noir. Chanceux, 2 minutes plus tard il trouve le mien agonisant, et l'achève.
Mais la, on est loin dans le bois en ostie, pis ont a deux chevreuil de 150 lbs a ramener. Après s'être orienté, le gardien nous envoie dans une direction opposé a laquelle nous étions arrivé. Pour sa part il remontait au pick-up pour aller chercher son quatre roues.
Apres avoir fait environ 1 kilomètre, nous retrouverions une eclaircie et l'attendre la, il arriverais avec son bicycle.
J'ai jamais forcé de même de ma vie. Trainer un chevreuil dans le bois c'est de l'ouvrage, mais quand il faut se dépècher en plus, aucun break syndical, ça te brûle un homme c'est pas long :)
Rendu au camp, exténuer mais heureux, le decompte était de 7 chevreuils, Mais le beauf : 0, et une derniere journes de chasse pour lui.
Pendant la nuit il a plu a averse. Le lendemain matin le soleil était au rendez vous. La plus belle journée du voyage. Le beauf est aller chasser, en espérant abbatre son premier spécimen. Les autres en essayant de trouver un moyen de réparer la van, pour le retour le lendemain. Pour les lumières il n'y avait pas de problême, mais le radiateur c'etait autre chose. L'autre larron de notre groupe, l'Enfer de son surnom, avait déja entendu quelque part, que si tu vidais une poivrière dans le radiateur, les grains pouvait permettre de bloquer les orifices. Ont essaye ça.
Après l'avoir laisser fonctionner une dizaine de minutes, ça fonctionne ! Et comme la pluie de la veille, avait fait fondre la neige, ont décide de revenir avec la van a Port Meunier le lendemain. Ont vas partir de bonne heure, comme ça si ça brise encore, ont se fera ramasser par l'autobus.


AVANT DE CONTINUER, SI VOUS FAITES PARTI DE CETTE ASSOCIATION, OU QUE VOUS L'APPROUVER A 100%, SVP , CHANGER TOUT DE SUITE DE BLOGUE !



Sur l'heure du midi, comme la van marchait, ont propose a mon zouf de Beauf, Surnommé Soleil, d'embarqué avec nous autres, et que peut être, on rencontrerais un chevreuil, pour terminer la chasse de tout le monde.
Tout les quatres dans le truck, lui avec sa carabine, nous autre avec des yeux tout le tour de la tête, pour lui dénicher un chevreuil.
A cinq ou six miles du camps, j'appercois une belle femelle d'une belle grosseur. Je lui fait signe qu'elle est a droite. Sort de la van et il l'enligne. Je suis a coté de lui, et je remarque que le canon de son arme, n'arrete pas de bouger.... Calisse il shake, il a le Buck Fever ( Chasseur qui a cause de l'énervement, ne peut s'empècher de shaker ).
Avant que je puise faire de quoi, POW... Calisse il l'as encore manqué... Le femelle fait un petit boutte et s'arrête a environ 150 pieds mais face a nous.
Soleil, s'épaule encore, moi chus decouragé, pour l'atteindre ya gros comme une assiete, comme cible, pis il shake encore plus.... POW.
Je la vois partir ! Lui est tout decouragé. Pas moi, elle est parti avec la queue baissée, il l'as touché. Relaxe ont prend une p'tite biere dans le truck, pis ont vas aller la chercher tout a l'heure.
Une vingtaine de minutes plus tard, n'en pouvant plus, ont rentre dans le bois a la recherche de sang. Ont trouve les pistes, que nous suivons. Une dizaine de minutes plus tard, je l'appercois baignant dans son sang, mais elle n'est pas morte. Je dis a Soleil, de s'approcher un peu et d'achever ses souffrances.
Il me repond, Je ne peut pas, je n'ai plus de balles !!!!!!!!
Le gros crisse de tata, il était parti du camp avec SEULEMENT 2 BALLES.
Les jurons fusait dans le bois....
Ont s'est quand meme approché de la femelle, elle n'avait plus la force de s'enfuir. Pis la le gros tata, ramasse une grosse branche et assène un coup sur la tête de l'animal. La branche casse en deux, calisse le coeur me virait dans la poitrine, crisse de cave.
Mario a sorti son couteau de ses poches et l'as égorgée. Nonon, pas le beauf, le chevreuil !
J'ai retourné chasser a Antiscosti 3 fois, mais cette image la ma marqué. C'est une des raisons pourquoi je ne chasse plus.

EDIT :Ha oui j'oubliais mon Beauf.... c'est lui ;)

8 commentaires:

Drew a dit...

Vraiment très bien racontée cette histoire de chasse mec!

J'ai ben aimé la passe de la PETA HAHAHA!

Nous autres c'était dans le Maine que ça se passait. Pas beaucoup de chevreuil mais des estis de bétail. les 14 pointes c'est pas rare là-bas... Pas beaucoup de chasseurs non plus.

Pour le boutte de la femelle, vous y aviez droit? Z'aviez gagné un tirage au sort?

Cacawet a dit...

C'est le fun, je pensais pas que t'avais deja été a la chasse.
J'ai encore des bons spots dans le nord, si Jacynthe ne l'apprend pas ;)
Le tirage au sort, c'est juste pour pouvoir se rendre a Anticosti a moindre coût.
La saison s'étend du mois d'aout a décembre. A part le mois d'aout, ou que t'as le droit seulement au Buck, le reste du temps t'as droit au petit, a la femelle et au buck.
Mais le mois de novenbre est plus dispendieux, parce que le chevreuil est en rut, donc plus facile a trompé.
Une maudite belle place, paradisiaque !

Jacynthe a dit...

Je ne veux pas que mon Drew parte a la chasse. Bien beau manger de la viande mais je veux pas que sa soit lui qui l a tue :P

Cacawet a dit...

Tu sais bien que je m'en occuperais :)

Anonyme a dit...

chu vraiment traumatisée....jaurais du arrêter après ton avertissement pour PETA....c fini jaime pu soleil :(
pis tu fais ben de pu chasser

Méli

Cacawet a dit...

T'es chanceuse, j'en ai coupé un bon boutte, c'était oire que ça...

C'est un bon gars, mais yé innocent !

Galadriel a dit...

Me semble que moi j'aurais égorgé le beauf...
:D
Belle histoire de chasse! Tu me rappelles plein de souvenirs!

Cacawet a dit...

Gal, T'es pas une chasseuse, t'es un chasserese ;)