jeudi, décembre 11, 2008

NÉGOS, PATIENCE EST DE MISE.

Je ne suis pas plus fin qu'un autre, mais avec l'expérience j'ai appris beaucoup. Je vous signalais la semaine passée que mon contrat d'union était dans la poche. Il y était , presque. Une petite clause, a propos du fond de pension, devait être accepter par la haute direction. Rien de majeur, sauf qu'il fallait que nous ayons des garanties, pour que rien ne change du a des modifications que la cie voulait faire. Après une semaine, aucune nouvelle des ressources humaines, j'étais un peu inquiet. Mais je me disais, qu'étant donné que je fait parti aussi du comité de retraite, et que j'avais un meeting aujourd'hui, je m'en informerais.
Après avoir essayer de rejoindre , sans succès, la responsable des ressources humaines ce matin, je me suis dit, faut que j'aille plus haut.
Faut comprendre ici qu'une multinationale, a plusieurs conventions collectives a gérer, donc c'est du cas par cas. D'entrer de jeu, je ne voulais pas agressé personne. La seule chose que je voulais , avoir une réponse qui me satisferais.
Comme je ne suis pas parfaitement bilingue, et que du au changement, ces meetings sont presque entièrement en anglais, j'ai essayé du mieux que j'ai pu, pour me faire comprendre.
Après un échange infructueux avec la présidente du comité de retraite anglophone, je suis revenu a la charge avec les membres du comité au complet, en français. C'est alors que le V.P. finance de ma cie un autre anglophone, est entré en action, pour m'assurer que le tout serais réglé demain matin, et ça a deux reprises. J'étais donc content et fier.

Tout ça pour vous dire, qu'en arrivant a la maison ce soir, j'ai un appel m'indiquant que faudrais que je rappelle mon vendeur d'auto, parce qu'il a une bonne nouvelle pour moi.
Il me dit qu'ils ont trouver le véhicule qui me convient, sauf que le groupe électrique est en surplus.
Et moi de lui répondre, que ça coûte $ 800 de plus. C'est alors qu'il me dit que pour $ 600 de plus, il est a moi.
J'avais déjà réfléchi a ça. Et si je gardais mon pick-up, il aurais fallu que je me graille de pneus d'hiver, ainsi que la maintenance habituelle. Donc un bon déboursé, pour le camion neuf.
Bien franchement, je pense que le concessionnaire pensait que je plierais a ses demandes, mais ça n'as pas été le cas, et ça aussi j'en suis bien fier.
Si j'avais eu cette mentalité plus jeune, peut être que je serais en couple aujourd'hui. Mais non, le seul qui a le dessus sur moi asteure c'est mon chat Batman.
LUI VITE ;)

2 commentaires:

Drew a dit...

De ce que je peux comprendre, ça fonctionne EXACTEMENT de la même manière dans une commission scolaire ;-)

Cacawet a dit...

Pas sur, de mon bord il y a beaucoup de américan way et de staff anglophone que dans une commission scolaire :)